Flux

Pas de commentaires

l’art du travail du livre

Les commentaires sont fermés.

Edward Ruscha

Dans EsthĂ©tique du livre d’artiste, Anne MĹ“glin-Delcroix nous parle du travail d’Edward Ruscha qui passe avec Dieter Roth pour avoir en quelque sorte « inventĂ© Â» le livre d’artiste1. Ă€ propos de Twentysix Gazoline Stations, justement la matière de cette invention, Ruscha nous dit que ce « premier livre est sorti d’un jeu avec les mots. Le titre est venu avant mĂŞme que j’aie pensĂ© aux images. J’aime le mot “gazoline” et j’aime la qualitĂ© particulière de “twenty-six” [traitĂ© sans tiret sur la couverture]. Si vous regardez le livre vous verrez comme la typographie fonctionne bien. J’ai travaillĂ© sur tout cela avant de prendre les photographies. Non que j’avais un message important au sujet des photographies ou de l’essence, ou de n’importe quoi de semblable – tout ce que je voulais, c’était une chose qui ait de la cohĂ©sion2. Â». Plus tard Anne MĹ“glin-Delcroix nous rappelle qu’il ajoute, « en insistant [dit-elle] sur la rĂ©alitĂ© plastique et la dimension matĂ©rielle de ses livres Â» : « Je les considère comme un matĂ©riau visuel… Je les ai d’ailleurs considĂ©rĂ©s comme des sculptures. Ils ont un volume, ils ont une Ă©paisseur3 Â».

Est-il vraiment provocant, est-il si fĂ©tichiste ou intĂ©ressĂ©, de remarquer que cette attention au fonctionnement de la typographie, Ă  la cohĂ©sion de cet objet spĂ©cifique qu’est le livre – qui s’ouvre qui se ferme, avec certaines dimensions, une certaine prĂ©sence architecturale ou sculpturale, comme on voudra, dont l’unitĂ© est la double page recouvrant d’autres pages, se dĂ©ployant dans une sĂ©quence, avec certains effets de théâtralitĂ©, certains effets d’image… â€“ sans forcĂ©ment se prĂ©occuper de son sujet, relève aussi du travail du graphiste et que, quand ce travail est rĂ©ussi, il peut Ă©ventuellement avoir quelque chose Ă  voir avec le livre d’artiste ?


Notes

  1. Anne Moeglin-Delcroix, EsthĂ©tique du livre d’artiste, Paris, Le mot et le reste / Bibliothèque nationale de France, 2012, p. 19 []
  2. Edward Ruscha, entretien avec John Coplans, “Concerning Various Small Fires. Edward Ruscha Discusses His Perplexing Publications”, Artforum, vol. III, no 5, février 1965, p. 25, cité et traduit par Anne Moeglin-Delcroix in Esthétique du livre d’artiste, op. cit., p. 51 []
  3. Entretien avec Bernard Blistène, in Edward Ruscha, catalogue d’exposition au centre Georges Pompidou, 1989 []

Meta

Entrevue

Beauregard