Flux

Pas de commentaires

Zines of the zone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a chord. This is another. This is a third. Now form a band.1

Gabor Arion Kudasz, Memorabilia, auto-édité, 2010-2014, 184 p., 300 ex., 20 x 28cm

Zines of the zone est une bibliothĂšque itinĂ©rante dĂ©diĂ©e Ă  l’Ă©dition photographique auto-publiĂ©e ou indĂ©pendante (photobooks, photozines, et autres Ă©ditions utilisant l’image photographique — qu’il s’agisse, le plus souvent, d’images produites par les auteurs, ou parfois d’images trouvĂ©es). Si l’autoĂ©dition est une pratique aisĂ©ment identifiable, la notion d’indĂ©pendance s’avĂšre quant Ă  elle beaucoup plus difficile Ă  dĂ©finir. Disons que Zines of the zone est dĂ©diĂ©e Ă  des pratiques Ă©ditoriales et photographiques qui ont pour plus petit dĂ©nominateur commun d’ĂȘtre toujours auto-initiĂ©es et de sortir des modĂšles Ă©ditoriaux qu’on pourrait qualifier de conventionnels, tant sur le plan esthĂ©tique qu’Ă©conomique. Des pratiques Ă©ditoriales qu’on peut Ă©galement dĂ©crire comme Ă©tant « alternatives », mĂȘme si lĂ  aussi, le terme est flottant. Le thĂ©oricien des mĂ©dias Chris Atton note ainsi que le terme « alternatif » est souvent employĂ© indiffĂ©remment comme synonyme pour « underground », « radical », « en opposition », ou mĂȘme « samizdat ». Pour clarifier cette ambivalence, il propose de qualifier les mĂ©dias alternatifs non seulement du point de vue de leur contenu mais aussi en fonction de leur Ă©conomie de production et de diffusion :

Rather than attempt to define alternative media solely by content I propose a theoretical and a methodological framework that incorporates content as one element in an alternative media culture that is equally interested in the processes and relations that form around alternative media production. That is, I define alternative media as much by their capacity to generate non-standard, often infractory, methods of creation, production and distribution as I do by their content.2

Pendant plusieurs mois, la bibliothĂšque Zines of the zone s’est dĂ©placĂ©e Ă  un rythme soutenu Ă  travers toute l’Europe : Europe de l’ouest, centrale, du nord, mĂ©ridionale, etc. L’Ă©tĂ© 2014 et la rentrĂ©e ont Ă©tĂ© l’occasion d’un retour en France, d’oĂč le pĂ©riple avait commencé : Le Monte en l’Air Ă  Paris, Millefeuilles Ă  Nantes, la Straat galerie Ă  Marseille, le festival Manifesto Ă  Toulouse, etc. Chaque Ă©tape de cette itinĂ©rance est l’occasion de collecter de nouvelles publications qui relĂšvent toutes d’une Ă©conomie micro-Ă©ditoriale bien qu’elles rĂ©sultent de moyens de production on ne peut plus diversifiĂ©s, de la photocopie Ă  l’offset en passant par l’impression laser, la risographie, la sĂ©rigraphie ou les technologies de print on demand.
À cette diversitĂ© des modes de production rĂ©pond celle des pratiques photographiques : des plus documentaires aux plus abstraites, elles relĂšvent selon les publications de postures militantes, de dĂ©marches autobiographiques ou intimistes, d’une production de type « photo-souvenir », des genres spĂ©cifiques du portrait ou du paysage, de dĂ©marches conceptuelles, d’un rapport iconique Ă  la sculpture (sculptural photography), etc.
Tout l’intĂ©rĂȘt de ce projet est d’apprĂ©hender l’Ă©dition contemporaine Ă  travers cette double entrĂ©e photographie/indĂ©pendance, c’est-Ă -dire du point de vue des contenus et de leurs modalitĂ©s de production et de diffusion, plutĂŽt qu’Ă  travers des catĂ©gories Ă©ditoriales prĂ©dĂ©finies telles que le livre de photograph(i)e, le livre d’artiste, le fanzine, etc. De fait, la bibliothĂšque offre des exemples de toutes ces catĂ©gories de publications, Ă©ventuellement en les classant mais sans les isoler. On est alors frappĂ©, non pas par l’identitĂ©, mais nĂ©anmoins par la proximitĂ© de certaines Ă©ditions dont la relation Ă  la photographie et Ă  l’art sont diffĂ©rentes, mais dont l’Ă©conomie, dont les formes Ă©ditoriales, et surtout dont l’esprit de rĂ©seau et de circulation sont proches voire similaires, alors que prĂ©cisĂ©ment, leurs rĂ©seaux respectifs de production et de diffusion les tiennent souvent Ă  l’Ă©cart les unes des autres.
Zines of the zone offre la possibilitĂ©, finalement pas si frĂ©quente, de lire et de regarder successivement un photobook, un fanzine de skate, et un livre d’artiste post-conceptuel, et permet de vĂ©rifier qu’il s’agit lĂ  de familles Ă©ditoriales ayant chacune leur histoire et leurs spĂ©cificitĂ©s, tout en comprenant pourquoi il est nĂ©anmoins pertinent de les rĂ©unir pour s’y intĂ©resser de façon transversale.
Surtout, Zines of the zone donne Ă  voir des publications dont les faibles tirages rendent l’accĂšs difficile, en dĂ©pit de la volontĂ© de diffusion qui motive souvent leurs auteurs. Il y a en effet une sorte d’utopie dĂ©mocratique3 commune Ă  ces diverses catĂ©gories de publications, mais celle-ci ne vise pas tant une diffusion de masse que la circulation Ă  une Ă©chelle modeste parmi des rĂ©seaux et des communautĂ©s au sein desquels ces Ă©ditions deviennent des objets d’Ă©change et de communication, et oĂč chaque Ă©dition est une invitation non seulement Ă  lire ou Ă  regarder, mais aussi Ă  devenir Ă  son tour auteur, Ă©diteur ou diffuseur de tels objets.
Comme le note par ailleurs Sofia Gonçalves :

We can take most manifestations of self-publishing as political or ideological acts, which defy systems of representation, display and circulation of the artistic production. As a consented and desired niche, the independent publication is therefore a reserve that, solely by the fact that it’s done and it’s available to another, questions Order, Systems of Value and legitimacy of Art.4

Cela peut paraĂźtre anecdotique, mais il y alors comme un paradoxe Ă  voir une part non nĂ©gligeable de ces publications signĂ©es et/ou numĂ©rotĂ©es, selon une tradition empruntĂ©e au marchĂ© de l’art et Ă  la bibliophilie, alors que, mĂȘme Ă  faible tirage, elles ne sont ni couteuses, ni prĂ©cieuses. Ce geste est vraisemblablement impensĂ© par la plupart des auteurs qui le pratiquent. Peut-ĂȘtre est-ce pour certains une façon de rendre consciente Ă  elle-mĂȘme la communautĂ© des lecteurs d’un livre. Mais ce faisant, le lectorat de ces publications se trouve circonscrit et clos sur lui-mĂȘme, alors que l’utopie qui est celle des pratiques Ă©ditoriales alternatives induit d’envisager l’idĂ©e de communautĂ© et de rĂ©seau comme des entitĂ©s ouvertes, toujours susceptibles d’accueillir — du moins thĂ©oriquement — de nouveaux lecteurs (et donc aussi de nouveaux acteurs du rĂ©seau).
Un projet tel que Zines of the zone a alors un Ă©niĂšme intĂ©rĂȘt : celui d’accentuer la circulation de ces Ă©ditions — en particulier lorsqu’elles sont artificiellement limitĂ©es pour des raisons qui ne sont pourtant induites ni par leurs modes de production, ni par leur esthĂ©tique, ni par leur propos — en privilĂ©giant la circulation et la consultation Ă  la collection et Ă  la conservation. De ce fait, l’expĂ©rience qui en rĂ©sulte sera peut-ĂȘtre Ă©phĂ©mĂšre, mais elle est opĂ©rante.


Notes

  1. Extrait du fanzine punk Sniffin glue citĂ© par Maria Fusco in « Publish/Public, John Miller & Maria Fusco in discussion », Put About: A Critical Anthology on Independent Publishing, Londres, Book Works, 2004, p. 149. []
  2. Chris Atton, Alternative Media, Londres, Sage Publications, 2002, p. 3-4, ma traduction. []
  3. cf. JĂ©rĂŽme Dupeyrat, « As cheap and accessible as comic books : l’utopie dĂ©mocratique du livre d’artiste », Δ⅄⎈, N°3, automne 2012, pp. 11-29, Ă©galement en ligne Ă  l’adresse suivante : http://f-u-t-u-r-e.org/r/12_Jerome-Dupeyrat_L-Utopie-democratique-du-livre-d-artiste_FR.md []
  4. Sofia Gonçalves, Samizdat, en ligne sur http://samizdat-pub.tumblr.com/ []

Meta

Entrevue

Beauregard